Cath?drale et logo CECCV
CELEBRATIONS
MENSUELLES
DE LA PAROLE
A LA CATHEDRALE
En savoir +</h1>...
Ciel bas
Texte relief CECCV

 

Un « pont de convivialité » pour la Communauté des Eglises dans le Canton de Vaud

Hilary Waardenburg, Past. Jean-Jacques Meylan et P. Paulino Gonzalez.

Le 15 février 2011, le pasteur Jean-Jacques Meylan, président de la Communauté des Eglises chrétiennes dans le Canton de Vaud (CECCV), Mme Hilary Waardenburg, vice-présidente et l’abbé Paulino Gonzalez, secrétaire exécutif, étaient tout sourire ! Ils venaient de poser un nouveau « pont de convivialité » sur la grande fresque de la maison de l’Arzillier.

A chaque étape de l’histoire de l’Arzillier – cette maison donnée pour le dialogue entre religions et entre Eglises – un pont est posé entre deux figures géométriques. Ce pont veut faire mémoire d’une rencontre significative entre des communautés. En l’occurrence, on a voulu garder la trace de la grande célébration du 5 septembre 2010, qui a rassemblé les Eglises du canton et de Suisse dans la cathédrale de Lausanne. Les « labels œcuméniques » ont été donnés dans ce cadre, en particulier à la CECCV pour les « Célébrations mensuelles de la Parole » dans la cathédrale, qui rassemblent les Eglises du canton depuis sept ans.

Hilary Waardenburg, également vice-présidente de l’Arzillier a rappelé le travail important d’intégration des communautés et Eglises d’ici et venant de l’étranger, réalisé par la CECCV.

La Maison de l’Arzillier est connue pour être le lieu du dialogue interreligieux, mais elle est aussi le siège de la CECCV, qui compte vingt Eglises membres.

A la fin de la cérémonie, le pasteur Shafique Keshavjee,  premier président du comité de l’Arzillier a rappelé le sens de cette fresque, qui illustre le but de cette belle maison : les ilots anguleux représentent les diverses communautés, parfois en opposition les unes aux autres. Le Centre est vide : on n’occupe pas le centre : mystère de la transcendance. Les ponts sont dorés, comme le fin liseré qui entoure le tableau. L’or symbolisant la miséricorde divine qui soutient notre monde. Ainsi  créer des ponts entre les personnes et les communautés reflète quelque chose du mystère divin.

A ce jour, une dizaine de ponts ont été posés. Comme il y a une centaine de figures, les pontonniers du dialogue ne risquent pas de chômer !

Martin Hoegger


Méditation sur le sens du tableau de l’Arzillier, par Martin Hoegger

La Maison de l’Arzillier

La célébration œcuménique du 5 septembre 2010

Le label œcuménique donné à la Communauté des Eglises dans le Canton de Vaud

Ruban
RETOUR
EN HAUT
DE PAGE